WEEC 2017

Le WEEC est le congrès mondial d’éducation environnementale. Sa 9ème édition s’est déroulée à Vancouver,
du 9 au 15 septembre 2017.

Entre Nature et Culture, Individus et Sociétés, construire des voies de recherche nouvelles
pour la Citoyenneté Planétaire

Par Sylvie Kergreis

Les avancées scientifiques basées sur la complexité et l’incertitude ont décrit le lien indéfectible entre les êtres humains, les êtres non humains et la planète. Elles ont également décrit l’importance des constructions sociales et culturelles, dans les relations à l’environnement comme dans les relations humaines. Mais cette double perspective contradictoire, matérialiste et relativiste, n’offre aucune aide pour contrer les tentations nationalistes et xénophobes qui menacent la paix mondiale. Il semble urgent de construire collectivement une véritable citoyenneté planétaire, en s’accordant sur un cadre de repères partagés, alliant nature et culture, individus et sociétés, dans une optique à la fois interculturelle, écologique et solidaire.

Pour préserver, en même temps, la vie de chaque personne, la vie des générations futures de l’humanité, et la vie présente dans l’univers, il ne suffit pas de connaître les fonctionnements physiques, biologiques et écologiques. Il faut également s’interroger sur les modèles théoriques et idéologiques employés dans la recherche, l’éducation ou l’action, concernant les êtres humains et les sociétés. La présentation proposée convoque plusieurs modèles anthropologiques, alliant nature et culture, pour saisir les faits humains et sociaux dans leurs divers contextes. Ses lignes d’analyse se veulent suffisamment larges et consensuelles pour créer les conditions d’une véritable recherche interculturelle, en respectant les références de chacun. Ces apports théoriques, issus d’une recherche personnelle, nécessitent d’être confrontés aux multiples pratiques existantes. L’alliance pour l’éducation à la citoyenneté planétaire, en lançant une recherche-action participative à l’échelle internationale, peut permettre ce double mouvement réflexif, entre théorie et pratique. Il s’agit de s’ancrer dans des territoires locaux concrets, pour faire évoluer ensemble la recherche, l’éducation et l’action, pour redéfinir notre avenir collectif, à l’échelle de l’humanité et de la planète.

Pour en savoir plus : quelques échos très personnels du WEEC 2017